Publicité

Le week-end dernier nous avons fait halte dans les quartiers de Zurich pour découvrir la Street Parade. C’est l’événement de l’année pour cette ville. En moyenne, plus d’un million de visiteurs sur les dernières années, une dizaine de scènes et de la techno jusqu’au bout de la nuit.

Une suggestion mobilité ? Venir en train et dormir sur place.

La Street Parade est un événement d’une ampleur internationale, c’est pourquoi toutes les compagnies de transports proposent des moyens spéciaux. Pour le trafic national en Suisse, de nombreux trains spéciaux sont proposés toutes les années que ce soit pour vous y rendre ou rentrer plus tard.

Sur place, la ZVV propose également des horaires modifiés (attention, les arrêts centraux sont déplacés voir supprimés durant la parade).

Cependant, pour profiter au mieux et sans stress nous ne pouvons que vous recommander de faire comme nous, soit de dormir directement sur place. Vous pourrez rejoindre votre hôtel en toute sécurité avec les trams et vous pourrez recharger tranquillement vos batteries.  D’ailleurs, vous trouverez sur OùQuoiComment une large sélection d’hôtels.

La foule est là, nous sommes bel et bien au bon endroit.

Après avoir parcouru un trajet en trottinette électrique pour rejoindre notre destination (chose que d’ailleurs nous ne vous recommandons pas, le prix étant trop élevés par rapport à la distance) nous commençons à entendre des bruits de foule et de musique. Ca y est, nous apercevons au loin les grands totems avec les points de rassemblement. Nous y sommes !

La Street Parade est sillonnée par une trentaine de Camion-DJ’s qui diffusent tous les hits techno pour faire bouger la foule. Au tour du cortège c’est 8 scènes avec des rotations d’artistes qui font vibrer en musique la ville de Zurich.

De la musique dans toute la ville jusqu’au bout de la nuit.

Après avoir pu s’échauffer toute l’après-midi, le soleil se couche et laisse place aux mix de nuit à toutes les scènes. Lasers, fumigènes, feux d’artifices et bien évidemment techno prennent le dessus sur Zurich. La ville prend un air d’Ibiza pour une soirée et tout le monde semble avoir oublié ses problèmes, faire la fête est le mot d’ordre.

Après avoir bien profité nous allons rejoindre notre hôtel et rentrer le lendemain en train pour rejoindre les bureaux d’OùQuoiComment. Sans aucun doute, nous y reviendrons l’année prochaine.

Toutes les photos de cet article sont à la propriété d’OùQuoiComment.