Catégorie : Blog

Tout le concert dans son smartphone : pourquoi ?

Vous êtes sûrement comme moi, vous profitez de votre été pour remplir votre agenda de concerts et de festivals à ne pas louper. Entre le « Sea Side », « Sion sous les Etoiles » ou encore le « Montreux Jazz » j’ai et je vais découvrir pas mal de tendances. Mais une qui me suit partout, c’est le smartphone.

A quoi bon filmer tout le concert ?

Je veux bien comprendre. Cela peut être pour plusieurs raisons, par exemple car c’est votre artiste favori ou encore car il s’agit d’un souvenir mais filmer l’entier du concert me semble démesuré. Je préfère encore réaliser quelques clichés que je peux aisément imprimer ou vous partager sur ce blog.  Après il se peut très bien que vous devez filmer le concert pour une raison professionnelle, mais on ne rentrera pas dans cette catégorie.

Entre nous soit dit, qui regarde vraiment ses vidéos de 6 minutes 40 montrant Patrick Bruel chanter, sur une vidéo floue bourrée de zoom numérique et un son qui sature ? Personne (sauf peut-être vous). Mais il est possible de profiter du concert et de filmer, en ne filmant qu’une partie.

J’utilise moi même mon smartphone, mais je tente de me canaliser.

A mes premiers festivals j’étais comme beaucoup d’entre vous : à tout filmer. Puis au fur et à mesure je me suis dit qu’il fallait profiter du moment et vivre ce concert. Je vous l’avoue, je ne m’en passe pas à 100% et je filme encore régulièrement. Que ce soit pour vous (notre Instagram ⇒ ) ou pour envoyer à des amis.

Mais ce que je ne comprends pas c’est la personne qui diffuse un Live Facebook d’un groupe pendant tout le show. Ca batterie doit prendre un coup mais moi j’ai l’impression d’être au dernier rang et de devoir regarder le spectacle sur des écrans géants tellement que sa lumière m’éblouit.

Oui, comme je vous l’ai dit je filme régulièrement. Mais quand je le fait j’en ai rien à faire du focus de mon téléphone. Si il filme correctement tant mieux. J’essaie au moins de regarder de mes propres yeux le concert et pas à travers mon téléphone.

Essayons d’oublier Snapchat le temps d’un concert.

Vous les faites surement, je le fais. Balancer 40 Snaps à toutes mes flammes pour me vanter de voire Martin Garrix et un concert de Niska, mais bon. Personne même moi n’aime recevoir 5 minutes de Snap d’un concert où de toute façon le son est trop mauvais.

La prochaine fois, mon téléphone servira a faire des photos souvenirs entre ami, ou a prendre quelques photos mais faire un reportage complet pour Snapchat, c’est terminé.

Je suis coincé dans un train, et ensuite ?

Pour vous faire voyager en Suisse je me dois d’utiliser de nombreux transports en commun. Il m’arrive régulièrement de subir des retards mais c’est la routine de la vie. J’y fais bientôt plus attention. Mais ce matin, 14 juillet 2018, j’ai vraisemblement vécu un moment exclusif.

Coincé dans un train, dans ma propre gare pendant plus de 2 heures.

Je devais être pour 10:00 à Zürich pour vous ramener des photos d’un lieu insolite. Or, une fois sur le quai j’apprends que mon train ne partira probablement pas à cause d’un convoi bloquant la ligne. Le personnel de bord nous invite tout de même à monter à bord. Après plus d’une heure dans ce train on m’a fait transvaser 3 fois de convoi et je le reconnais j’ai perdu patience au bout d’un moment.

Je ne pouvais même pas envisager de passer par un autre itinéraire vu que plus aucun train ne circulait. Je décide donc de téléphoner à la compagnie pour faire part de mes faits et de leur demander des explications. La personne ne comprenait pratiquement rien à ce que je disais.

Le nouveau stagiaire de la compagnie ferroviaire, c’est moi.

J’ai noué des liens avec du monde durant notre temps d’attente. Je me suis tout de même dit qu’il fallait que j’aie voir un contrôleur pour lui demander si il avait des informations car j’ai un rendez-vous à l’autre bout de la Suisse, pour vous. Malheureusement la réponse est négative.

A mon retour dans le wagon je suis accueillit comme un héro par les passagers. Je me dois de répondre à des questions au maximum de personnes. Après tout je connais bien cette ligne et la région et j’aimerai qu’à l’étranger on m’aide aussi.

Pendant un petit moment j’avais l’impression de me trouver dans une veste d’un contrôleur ferroviaire :  « Excusez-moi ce train va à Visp ? » ; « Bonjour, vous savez ce qu’il se passe ? »; « On repart quand Monsieur ? ».

La personne qui a retenu toute mon attention était une personne qui ne parlait français et qui était perdue dans ce chaos. J’ai mis mes quelques mots d’anglais à mon épreuve pour lui venir en aide. Visiblement mon service l’a touché.

Et ensuite, que faire ?

Pas grand chose a vrai dire, si ce n’est suivre les informations du personnel de bord. Si vous devez rester dans le train vous pouvez mettre en place mes quelques astuces pour perdre du temps :

  • Compter le nombre de sièges
  • Discuter avec les passagers
  • Ecouter de la musique
  • Faire un tour dans le train
  • Observer les passagers qui sont sur le quai
  • Contempler le paysage

Si vous êtes dehors vous pouvez tenter d’autres astuces comme tester tous les produits du distributeur Selecta. entre le temps d’achat des produits ainsi que la dégustation de ceux-ci vous en avez facilement pour 30 minutes. Prévoyez juste de l’argent.

Au fait, vous savez que sur notre Hraire en ligne vous pouvez créer vos itinéraires et obtenir en quelques secondes seulement les perturbations ferroviaires ? ⇒ Vers l’horaire en ligne. 

Mes titres coup de cœur à écouter dans le train

Je voyage beaucoup pour vous ramener des souvenirs et vous faire découvrir la Suisse. Avec plus de 300 heures de train au compteur, j’ai bien entendu écouté de nombreuses musiques. Dans ma liste d’écoute longue comme les kilomètres de trains effectués j’ai repéré quelques perles que je vais vous présenter.

Bien sûr, certaines des musiques que je vais vous présenter pourraient ne pas vous intéresser, ou pire encore, vous n’aimez pas le même style que moi. Chacun d’entre nous à une vision (… écoute) différente.

 

1. Sun Models – Odesza, Madelyn Grant

J’apprécie particulière cette musique quand je suis seul dans le train et que je contemple la vue qui défile à toute vitesse par la fenêtre. Isolé dans mon cocon musical personne me dérange et je me sens libre.  Elle me permet de faire le vide et d’oublier tout ce qui me tracasse à longueur de journée.

 

Photo : OùQuoiComment (ST)

 

2. Bad Habit – The Kooks

Une musique que j’apprécie particulièrement sur les longs trajets pour me motiver. Elle passe « crème » quand il me reste pratiquement plus de temps de voyage avant d’arriver. En plus, à force je commence à la connaître par cœur et je peux chanter à tue tête (…dans ma tête bien sûr).

 

3. I Miss You – Clean Bandit, Julia Michaels

Il m’arrive parfois de partir pour me changer mes idées. Oui, cela peut vous sembler étrange, mais partir loin de ma ville quand cela ne va pas me permet de réfléchir. Quand quelque chose ne va pas ou que j’ai eut affaire à une mauvaise expérience cette musique me fait beaucoup réfléchir pendant le trajet. Elle permet certes, de me laisser dans ma tristesse mais également au fond de me remotiver. Et ça fait du bien.

 

4. The Middle – Zedd, Maren Morris, Grey

Quand ça arrive ça fait mal. Et pour y remédier, il me faut bien quelque chose qui remonte le moral. Je parle bien évidemment des suppressions de trains et des retards qui perturbent mon trajet. De toute façon, tu n’y peux rien donc autant rester heureux (et si tu n’arrives pas, ma musique précédente devrait te faire culpabiliser).

 

Photo : OùQuoiComment (ST)

5. Dive with Me – LVNDSCAPE, Cathrine Lassen

A fond dans mes écouteurs, se laisser glisser sur les rails et à nouveau penser à rien si ce n’est de la beauté du paysage. Bien entendu, à ne pas écouter arrêter dans une gare ou lorsqu’on traverse un lieu pas digne d’une carte postale. Par exemple, cette musique passe parfaitement au bord du lac Léman, dans la région de Thun ou encore sur les hauts de Fribourg.

 

Voilà mes quelques perles que j’aime bien écouter. Bien entendu il ne s’agit pas uniquement de celles-ci mais il fallait bien faire un choix. Peut-être qu’un jour je vous partagerai ma playlist.

Et vous, qu’aimez-vous écouter pendant vos trajets ? Préférez-vous des musiques avec ou sans paroles ? Partagez vos découvertes avec la communauté dans l’espace commentaire.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén