Étiquette : Voyage

Exploration d’une journée : Les Chutes du Rhin.

C’est décidé, je m’en vais pour les Chutes du Rhin au sommet de la Suisse, proche de Schaffhouse. Près de 4 heures de train, mais le jeu en vaut la chandelle. En plus, je me suis fais un petit plaisir, un surclassement journalier en première classe pour être sûr de profiter de chaque instant de mon trajet.

La gare en dit déjà beaucoup sur ce qui m’attends.

Une fois sorti du train je m’arrête net sur le quai de la gare. Je ne sais pas où regarder tellement que le décors est digne d’une carte postale. On voit les chutes sur la gauche, et sur la droite le fleuve qui continue son chemin. Le grondement de l’eau est audible jusque sur les voies. Bon il est temps de descendre aller contempler le tout plus proche.

La vue depuis le quai de la Gare de « Neuhausen, RheinFall »

La descente au « paradis ».

Pour quitter le quai de la gare deux options s’offrent à moi. La première, prendre l’ascenseur est se retrouver directement devant les chutes ou la seconde partir à l’aventure en empruntant des chemins. Vous connaissez ma passion pour partir seul, j’irais à pied jusqu’aux chutes.

Le chemin n’est pas forcément long (~ 10 minutes), mais il offre tout aussi une vue incroyable.

Le chemin pour rejoindre les chutes

L’arrêt temporel. L’oubli des soucis de la vie.

Une fois arrivé au fond, j’ai l’impression d’avoir changé de pays. Tout semble rayonnant de bonheur. J’ai l’impression de n’avoir plus aucun souci dans ma vie, plus rien.

Les chutes au fond qui débitent un volume d’eau incalculable tout en offrant une fraîcheur appréciée, le balais des bateaux sur le lac ou encore les nombreux touristes aussi surpris que moi en font une photo digne d’une carte postale.

Beaucoup de choses m’intriguent. La première, qui sera pour la fin, monter sur le rocher des chutes qui se situe au milieu de la cascade.  Mais avant allons faire un petit tour du paysage.

Une des places sur la rive.

L’émotion, au centre des chutes.

Après avoir visité le moulin, discuté avec des touristes et avoir acheté mon ticket, je vais enfin pouvoir monter sur le navire. Destination : le centre de la chute. L’émotion commence à m’envahir et me rappelle comme je suis rien face à la nature. Les chutes sont très hautes et produisent des remous, je me demande quand même si le bateau est capable de résister à cela. Visiblement oui, sinon il n’aurait pas eut de traversée.

Après avoir calmé mes émotions, je commence à profiter pleinement du spectacle et à grimper les nombreuses marches au centre de la cascade. Une fois arrivé sur le sommet, la vue est magnifique. Elle me laisse bouche bée.

La vue sur la rive d’un côté de la chute.

Notre journée, en vidéo.

Bien évidemment tout à une fin et cette fois-ci, c’est un peu la larme à l’œil. De retour, pour 4 heures de trains pour rentrer en Valais. Pendant le trajet du retour, nous avons réalisé une vidéo qui vous présente sous forme de clip les choses à faire aux Chutes du Rhin. A vous de voir. Lors de votre prochaine visite, tagguez-nous sur vos photos Instagram : @ouquoicommentch .

 

Mes titres coup de cœur à écouter dans le train

Je voyage beaucoup pour vous ramener des souvenirs et vous faire découvrir la Suisse. Avec plus de 300 heures de train au compteur, j’ai bien entendu écouté de nombreuses musiques. Dans ma liste d’écoute longue comme les kilomètres de trains effectués j’ai repéré quelques perles que je vais vous présenter.

Bien sûr, certaines des musiques que je vais vous présenter pourraient ne pas vous intéresser, ou pire encore, vous n’aimez pas le même style que moi. Chacun d’entre nous à une vision (… écoute) différente.

 

1. Sun Models – Odesza, Madelyn Grant

J’apprécie particulière cette musique quand je suis seul dans le train et que je contemple la vue qui défile à toute vitesse par la fenêtre. Isolé dans mon cocon musical personne me dérange et je me sens libre.  Elle me permet de faire le vide et d’oublier tout ce qui me tracasse à longueur de journée.

 

Photo : OùQuoiComment (ST)

 

2. Bad Habit – The Kooks

Une musique que j’apprécie particulièrement sur les longs trajets pour me motiver. Elle passe « crème » quand il me reste pratiquement plus de temps de voyage avant d’arriver. En plus, à force je commence à la connaître par cœur et je peux chanter à tue tête (…dans ma tête bien sûr).

 

3. I Miss You – Clean Bandit, Julia Michaels

Il m’arrive parfois de partir pour me changer mes idées. Oui, cela peut vous sembler étrange, mais partir loin de ma ville quand cela ne va pas me permet de réfléchir. Quand quelque chose ne va pas ou que j’ai eut affaire à une mauvaise expérience cette musique me fait beaucoup réfléchir pendant le trajet. Elle permet certes, de me laisser dans ma tristesse mais également au fond de me remotiver. Et ça fait du bien.

 

4. The Middle – Zedd, Maren Morris, Grey

Quand ça arrive ça fait mal. Et pour y remédier, il me faut bien quelque chose qui remonte le moral. Je parle bien évidemment des suppressions de trains et des retards qui perturbent mon trajet. De toute façon, tu n’y peux rien donc autant rester heureux (et si tu n’arrives pas, ma musique précédente devrait te faire culpabiliser).

 

Photo : OùQuoiComment (ST)

5. Dive with Me – LVNDSCAPE, Cathrine Lassen

A fond dans mes écouteurs, se laisser glisser sur les rails et à nouveau penser à rien si ce n’est de la beauté du paysage. Bien entendu, à ne pas écouter arrêter dans une gare ou lorsqu’on traverse un lieu pas digne d’une carte postale. Par exemple, cette musique passe parfaitement au bord du lac Léman, dans la région de Thun ou encore sur les hauts de Fribourg.

 

Voilà mes quelques perles que j’aime bien écouter. Bien entendu il ne s’agit pas uniquement de celles-ci mais il fallait bien faire un choix. Peut-être qu’un jour je vous partagerai ma playlist.

Et vous, qu’aimez-vous écouter pendant vos trajets ? Préférez-vous des musiques avec ou sans paroles ? Partagez vos découvertes avec la communauté dans l’espace commentaire.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén